Pour un web plus écolo

Après avoir lu divers articles et visionné plusieurs vidéos à ce sujet, j’ai moi aussi envie de m’exprimer sur l’impact environnemental du Web, et sur quelques astuces afin de diminuer cet impact.

Le web a un impact environnemental ?

À tous ceux se posant encore cette question, je répond oui. Le Web n’est rien d’autre qu’un ensemble d’ordinateurs reliés entre eux. Et un ordinateur a besoin d’énergie pour fonctionner et effectuer les tâches qui lui sont demandées. Or, le Web est en activité 24h/24 et 7j/7, et est très utilisé (sans parler de la consommation énergétique des systèmes de refroidissement des data-center).

Points d’action

Comme expliqué ci-dessus, le Web est très énergivore. Donc un premier point d’action (et qui ne concerne pas uniquement le Web) est de se tourner vers des sources d’énergie dégageant moins de gaz à effet de serre.

Un deuxième point d’action est d’optimiser le fonctionnement des sites. C’est-à-dire (et là c’est le développeur qui parle) optimiser tous les appels aux resources du serveur nécessaires à l’affichage d’une page, comme par exemple optimiser les images avec le meilleur ratio qualité/taille de fichier (ce point a en plus une influence sur le référencement de vos pages), optimiser les requête auprès des base de données…

D’autres solutions viennent de société proposant de replanter des arbres contre un petit article à propos de leur initiative et l’ajout d’un lien sur votre site. J’ai participé moi-même à une de ces initiatives sur mon blog WordPress.com. Cette action (dont je parle plus précisemment dans cet article) fait partie de nombreuses autres présentes sur la Toile.

Enfin, le meilleur moyen de diminuer le coût énergétique du Web, est de tous adopter de meilleures pratiques d’utilisation, comme par exemple:

  • si vous connaissez l’adresse d’un site, ne la rentrez pas sur un moteur de recherche, mais directement dans la barre d’adresse de votre navigateur
  • si vous visitez fréquemment un site, ajoutez le à vos favoris, ou utilisez l’auto-complétion de la barre d’adresse ; cela vous fera gagner du temps et économiser une recherche
  • limitez votre utilisation des mails

Conclusion

J’espère que cet article vous aura fait prendre conscience de l’impact du Web sur votre environnement, et que vous suivrez quelques uns de mes conseils.

Le green geek